Cichlidae

Magasine Nature et Voyage

Page 2 sur 2

Tour de stations de montagne en Inde

Les paysages verdoyants, des vues pittoresques et charmantes, des sites magnifiques, la neige et des montagnes couvertes d’énormes gigantesques et Les Collines, c’est la beauté de fasciner les stations de montagne de l’Inde. L’incroyable Inde est accordé avec l’attrait sans faille de ces stations de montagne et couvre les parties les plus importantes de la tournée station de montagne de l’Inde comprend pays.Le de certaines expériences passionnantes et agréable pour ses touristes et leur fait envie d’en savoir plus sur la beauté de stations de montagne en Inde. La tournée colline toute station crée une atmosphère de fraîcheur hallucinante pour ses attraits touristiques avec un sentiment de rajeunissement dans leur esprit et du corps et leur donne un lecteur de vivre la vie à sa best.India est accordé avec différents magnifiques stations de montagne à la recherche et remarquablement impressionnant paysages comme Shimla, Manali, Kullu, Nainital, Chamba, Sonamarg et Khajjar.

Dans les extrêmes du nord de l’Inde, Kullu Manali et sont les deux stations de montagne les plus privilégiées de l’Inde qui sont situées dans les contreforts de l’Himalaya majestueux et d’attirer plus de touristes et de vacanciers de partout dans le monde. Voyage en Inde du Nord est considérée comme l’os de l’Inde incroyable avec des stations de montagne magnifique et majestueuse qui fait tout le voyage en Inde station de montagne la peine d’essayer. Stations du Sud de l’Inde Hill sont très populaires pour les magnifiques chutes d’eau, domaine agricole, des grottes et Lakes.Kodiakanal est populaire station de montagne du sud de l’Inde en raison des forêts magnifiques et gigantesques, roches massives et des cascades qui définissent le calme de l’endroit. Ooty est une autre plus recherchés après la station Hill, qui est fréquemment visité par les voyageurs. Coonoor, Munnar et Yelagiri sont d’autres célèbres spots station de colline dans la partie sud de l’Inde.

La partie occidentale de l’Inde a également des stations de montagne exotiques comme Khandala, Lonavala, Mahabaleshwar et Saputara. Khandala, sur les pentes de la Sahyadri, est un célèbre getaway.Among ces stations de montagne du tourisme de plage est très populaire parmi les touristes et les vacanciers qui recherchent des vacances amusantes avec possibilité de grand tourisme dans l’ouest India.Darjeeling est connu sous le nom de la reine des stations de montagne à l’est et est le plus haut pic des montagnes du monde. Darjeeling est célèbre de ses vents froids et les conditions météorologiques et de ses paysages magnifiques et des plantations. Mirik, Kalimpong, Shillong, Tawang et Peling ya d’autres endroits méritent une visite touristique.

LES 6 MERVEILLES DE L’ÎLE MAURICE

6… Ce chiffre parait bien dérisoire, quand on connaît la richesse culturelle et la variété de temples, sites, et autres lieux magiques qu’il est possible de découvrir  sur l’île au Dodo. En effet, de par sa mixité en termes de populations, et de sa position géographique, un voyage à l’île Maurice, c’est une aventure, une odyssée où s’entremêlent saveurs asiatiques, spiritualité Indienne et liberté Africaine dont peu de pays peuvent se targuer.

VOUS VENEZ À MAURICE ? VISITEZ L’ESSENTIEL.

L’essentiel, à notre sens, lors d’une visite à Maurice, est de s’imprégner des différents courants migratoires qui ont fait de Maurice ce qu’elle est aujourd’hui. C’est pour cette raison que nous vous proposons de découvrir les 6 principaux sites touristiques (mais pas trop !) du pays, à savoir ;

LE LAC SACRÉ DE GRAND BASSIN ET SA STATUE

Pour s’acheminer au village de Grand Bassin, et cela en surprendra plus d’un, une route digne des plus grandes villes vous conduira directement à ce site, qui, pourtant, est situé dans une région extrêmement boisée, et sans population. La raison en est simple ; chaque année, ce lieu sacré, est envahi par plus de 500 000 personnes, lors de la cérémonie de la grande nuit de Shiva. Pendant 3 jours non-stop, ces pèlerins se rendent à pied, d’où qu’ils viennent, à cette cérémonie dont l’importance, est comparable à la population d’origine Indienne de l’île Maurice, soit environ 65%.

L’EGLISE DE CAP MALHEUREUX

Vous avez certainement déjà vu ou reçu une carte postale représentant une église à toit rouge, en bord de mer ! Il s’agit de la prestigieuse Eglise de Cap Malheureux, situé en face du non moins connu Coin de Mire. Sachez qu’il est possible de visiter cette église sans encombre, ou même de participer aux messes qui y sont célébrées tout en profitant d’un panorama dont vous vous souviendrez !

LE COIN DE MIRE

L’histoire du coin de mire n’est pas très favorable aux Français, puisque ce fut sur cette île que les Anglais débarquèrent initialement avant de prendre le contrôle des l’île Maurice aux dépends des forces marines Françaises de l’époque. Ceci dit, il vous sera possible d’y visiter quelques vestiges lors d’une sortie bateau, historiquement parlant, ce lieu est tout simplement légendaire !

LE MORNE

Connu des locaux sous le nom du Morne Brabant, ce site très réputé est à ce jour classé au patrimoine mondial de l’UNESCO, ce qui en fait un joyau touristique. Ce site construisit sa légende à partir des histoires liées aux esclaves dits « marrons » qui fuyaient les maîtres blancs au cours de l’époque coloniale. Ils se regroupaient dans les hauts du morne afin d’échapper aux patrouilles. Cette montagne dépassant les 500 mètres d’altitude, en forme en pain de sucre, est jalonnée de parois sèches et abruptes, ce qui rend quasi impossible son ascension. A noter que le Morne est un lieu culte pour les Kite-Surfeurs du monde entier.

LA RÉSERVE NATURELLE DE L’ÎLE AUX AIGRETTES

Le nom de l’île est relatif aux oiseaux pêcheurs typiques du secteur, qui, malheureusement, au même titre que le Dodo, a depuis disparu. A ce jour, cette île est exclusivement gérée par les organismes et fondations liées à la défense de l’environnement, qui justement se battent pour le respect et la sauvegarde des espèces endémiques.

LE TEMPLE HINDOU SAGAR SHIV MANDIR

Un temple d’une beauté exceptionnelle construit sur un îlot, près de Poste-en-Flacq, et situé dans un lieu parfaitement adapté au recueil spirituel, tant il est isolé, au milieu de la mangrove et à quelques embardées de la barrière de corail.

La Bolivie, le pays méconnu de l’Amérique du sud

Envie de voyage ? Désir d’évasion ? Si vous êtes à la recherche d’une expérience nouvelle et d’un endroit différent à découvrir, la Bolivie est faite pour vous.

Ce n’est pas le plus connu des pays d’Amérique du Sud, et pourtant, la Bolivie offre bien des merveilles. L’une des particularités de ce pays d’environ 10 millions d’habitants est de ne pas avoir d’accès à la mer. Située en plein centre du continent sud-américain, la Bolivie possède cependant une richesse environnementale incommensurable. Des hauts-plateaux de l’Altiplano andin, en passant par les forêts du Chaco jusqu’aux abords de l’Amazonie, c’est un pays aux multiples visages que vous serez amener à découvrir.

Attention à l’altitude ! Les hauteurs de l’Altiplano se trouvent à une moyenne de 3.800 m au-dessus du niveau de la mer. Il s’agit donc de s’adapter afin de pouvoir découvrir ses merveilles telles que le lac Titicaca ou le salar d’Uyuni, le plus grand désert de sel du monde. A contrario, en se dirigeant vers l’est du pays et le département de Santa Cruz notamment, vous arriverez dans la selva, la jungle sud-américaine et ses chaleurs humides, sa faune et sa flore tropicales. Parcourez ici les missions jésuites en alliant nature et culture à la rencontre des habitants de la Chiquitania.

Et si la Bolivie brille par la diversité de ses paysages, que dire de sa diversité ethnique : 39 ethnies se mêlent au sein de cette nation. Autant dire qu’une multitude de cultures et de traditions se rencontrent en Bolivie. Vous pourrez ainsi partager les rites, fêtes et célébrations de ces populations qui, dans un syncrétisme incroyable, ont su lier leurs croyances ancestrales à la religion catholique. La ferveur religieuse des boliviens reste aujourd’hui un spectacle sans précédent auquel vous ne pourrez résister !

Amateurs de nature et de paysages impressionnants, de sites archéologiques et culturels ancestraux, la Bolivie et ses richesses combleront vos attentes de dépaysement, de découverte et d’aventure.

C’est donc pour découvrir toutes ces merveilles que Bolivia Excepcion, agence de voyage française installée en Amérique du Sud avec des bureaux à Buenos Aires et Santiago du Chili, vous propose des séjours sur mesure. Un choix de circuits Premium ou Thématique vous permettra ainsi d’organiser votre voyage en Bolivie avec l’aide des collaborateurs de Bolivia Excepcion.

Infos pratiques sur le site du ministère des Affaires étrangères.

A la découverte de l’île de Mahé

L’Océan Indien fait partie de l’une des destinations ensoleillées pour des vacances réussies ! Offrant une multitude de destinations incomparables, l’Océan Indien ne laisse pas indifférents les touristes du monde entier. L’archipel des Seychelles figure parmi ces lieux paradisiaques de l’Océan Indien, notamment « l’île de Mahé ». Pourquoi ne pas opter pour un Voyage aux Seychelles et découvrir tous les trésors cachés de cet archipel très convoité des voyageurs du monde entier.
Les Seychelles attirent un grand nombre de touristes chaque année. La richesse de cet archipel tient en un mot : « l’île de Mahé » ! Que voir à Mahé, que faire, comment s’y rendre ? Nous essayerons de répondre à toutes ces questions qui vous taraudent l’esprit.

A voir et à faire sur «l’île de Mahé »

Mahé, la principale et aussi la plus grande île de l’archipel des Seychelles (28km de long et 8 km de large). Elle héberge la capitale du pays « Victoria » avec ses 70 000 habitants soit 90% de la population totale des Seychelles. Ce pendant, cela n’empêche pas cette île paradisiaque d’offrir un paysage à couper le souffle : plages idylliques et des chaînes de montagnes granitiques de plus de 900 mètres d’altitude, un cadre qui semble tout droit sorti d’une carte postale. Certes, vous serez ébahis par la diversité des paysages de l’île de Mahé aux Seychelles. Visitez les plages des Seychelles et profitez au maximum des activités à faire sur l’île. Voici une petite liste non exhaustive des activités à faire sur l’ile de Mahé :

Les sports nautiques

Profitez de votre voyage pour vous détendre et vous ressourcer. La plage de Beau Vallon est l’endroit touristique idéal pour la pratique des sports nautiques, capable de satisfaire les amateurs ou les passionnées les plus exigeants. Sports nautiques motorisés ou non tels que les voiles, pédalos, canoës, planches à voiles…bref cette plage fera le bonheur de toute la famille.

Découvertes des sites historiques

Au cours de votre séjour, partez à la découverte des sites historiques de Mahé. Le célèbre Jardin du Roi est l’une des destinations préférées des voyageurs. Il se trouve à Anse Royale, à environ 3 km des chalets d’Anse Forbans. Promenez-vous à travers les jardins tropical tout en profitant de l’odeur des diverses épices Seychelloise. Sachez que le jardin du Roi vous propose des plats locaux qui sont souvent cuisinés par les produis du jardin.

Les meilleures plages de Mahé aux Seychelles

Lors de cette aventure unique et inoubliable aux Seychelles, les amateurs de séjours balnéaires ne sont également pas en reste. En effet, Mahé est un lieu propice pour des vacances remplies de soleil : baignades, activités nautiques, bronzages… un pur moment de détente et de relaxation. Voici pour vous également une petite liste des meilleures plages de Mahé pour des vacances à la mer réussies : Anse Forbans, Interdance, Port Launay, Anse Royale, Anse La Mouche, Anse Major….

Comment s’y rendre et les moyens de transports

L’île de Mahé est la plus facile à atteindre puisque c’est la que se trouve l’aéroport international. Sur les îles principales de Mahé, les déplacements en bus sont facilités car les arrêts d’autobus sont nombreux sur tous les itinéraires. Pour plus de liberté, vous pouvez louer une voiture ou vous déplacer en taxi. Des taxis indépendants sont disponibles sur Mahé. Si vous arrivez en saison sèche, vous pouvez louer une mini-moke. Vous ne trouverez des véhicules à la location que sur Mahé et Praslin avec plusieurs compagnies représentés dans les plus grands hôtels et à l’aéroport international. Vous trouverez un vaste choix de véhicule comme les Mini-mokes, des 4 roues motrices, des Mercedes, des berlines avec chauffeur. Sachez qu’aux Seychelles, on roule à gauche.
Si vous projetez de partir aux Seychelles très prochainement, préparez votre séjour à l’aides des nombreux Guides de voyage en ligne et voyagez en toute sérénité. Partez à la découverte de la plus grande île des Seychelles «l’île de Mahé » en toute liberté. Bonnes Vacances !

Découvrir La Havane et ses traditions

Découvrir La Havane et ses traditions

La Havane, la capitale de Cuba est le point de départ d’un détour dans le pays. Elle possède ses propres traditions qui la démarquent des autres cités.

Traditions culturelles

Fondée en 1519, La Havane est divisée en centre-ville et vieille ville. Malgré l’engouement du tourisme, la cité a su préserver ses bâtiments anciens, datant du XVIe siècle. Les traditions cubaines sont nombreuses, si l’on ne va parler que de ses coutumes religieuses. Le catholicisme est largement répandu à La Havane, même si les adventistes et les pentecôtistes y sont également présents. La Havane est aussi reconnue pour la santeria, un vaudou haïtien, à mi-chemin entre le catholicisme et les rituels africains. Cette pratique religieuse prend son engouement auprès de la population, notamment après les soucis personnels et la crise économique qu’a traversé le pays. Menée par des santeros, la santeria est un culte public ou privé, basé essentiellement sur le spiritisme. Pour le gouvernement cubain, cette pratique religieuse permet de maintenir la paix sociale. Il faut aussi noter que les Cubains sont des férus de la fête. À la Plaza Vieja, ils assistent régulièrement à des corridas et des fiestas. Les touristes auront peut-être l’occasion, au cours de leur séjour à La Havane, d’assister à l’escalade de cocotiers, au labour des terres et à la traite des vaches à la main. Durant le folklore national, ils pourront danser au rythme d’el guaguanco, de la columbia et de la rumba. Les touristes pourront également chanter avec les artistes cubains. C’est durant ce genre de fête qu’ils savoureront les plats traditionnels cubains et les boissons locales. À la campagne, la fête bat son plein pour un anniversaire ou un diplôme obtenu. Appelée bohio, cette festivité regroupe des voisins, des amis et des membres de la famille. Ensemble, ils se réunissent autour d’une table pour prendre le repas puis chantent ou jouent aux dominos jusque tard dans la nuit.

 

Les autres coutumes cubaines

Les Cubains présentent un certain savoir-vivre, notamment envers les touristes. Pour ce faire, ils préfèrent que ces derniers se parent toujours de vêtements élégants dans les restaurants chics et portent des monokinis sur la plage. Un visage souriant et des mots gentils sont également appréciés par les Cubains. Mises à part ces pratiques au quotidien, la population locale s’habille d’une guayabera, une chemise ample pliée. Ce vêtement est pratique pour bénéficier d’une fraîcheur en permanence. Il fut un temps où les autorités s’en servaient comme tenue protocolaire. La Havane reste dans la médecine traditionnelle avec la décoction de vicaria pour traiter la conjonctivite, la canne mexicaine pour soigner les reins et l’origan pour soulager la gorge. La Havane possède quelque 300 espèces végétales utilisées dans la pharmacologie. Elle est également réputée pour sa broderie et son tissage. Les veilles femmes sont les plus expertes en la matière. Elles tissent aussi bien de la literie que du linge de table. La broderie gagne de l’ampleur et se retrouve jusque sur les mouchoirs des futures mariées et leur trousseau de mariage. Plus tard, la broderie est devenue un luxe et s’est déclinée en dentelles et en lingeries fines. Elle est également utilisée pour confectionner les berceaux.

Page 2 sur 2

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén